Accueil Culture Livres

Pas de Goncourt pour Myriam Leroy

Mahir Guven a remporté le Goncourt du premier roman pour « Grand frère », paru le 5 décembre 2017 chez Philippe Rey. Le prix lui a été décerné ce vendredi 4 mai chez Drouant, à Paris.

Temps de lecture: 1 min

Mahir Guven est né sans nationalité en 1986 à Nantes, de mère turque et de père kurde réfugiés en France. « Grand frère » raconte l'histoire d'une famille de la région parisienne confrontée au départ en Syrie d'un de ses membres devenu djihadiste. Son roman avait déjà reçu le Prix Première 2018 et le prix Régine Deforges 2018.

Mahir Guven.
Mahir Guven.

Trois autres titres étaient en lice dont Ariane de la Belge Myriam Leroy (Don Quichotte), Géographie d'un adultère d'Agnès Riva (Gallimard) et Si de Lise Marzouk (Gallimard).

Le Goncourt de la poésie (à la poétesse luxembourgeoise Anise Koltz, 89 ans) et le Goncourt de la nouvelle (à Régis Jauffret) ont été remis au même moment.

L'année dernière, le Goncourt du premier roman avait été décerné à Maryam Madjidi pour Marx et la poupée (Le Nouvel Attila).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une