Accueil Belgique Politique

Vanessa Matz (CDH) témoigne: «Avant, la dénonciation du sexisme en politique était inaudible»

Vanessa Matz, députée et conseillère communale CDH, se réjouit de la condamnation unanime qui a suivi les propos sexistes d’Eric Massin, mandataire PS. En 2012, elle avait été visée par une insulte similaire venant d’un opposant politique. Il y a six ans, c’était encore considéré comme « banal » dans le jeu politique…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Depuis l’« affaire Massin-Taquin », Vanessa Matz se tâte. C’est que l’insulte lancée le premier mai dernier par Eric Massin, à l’époque président de la Fédération PS de Charleroi (dont il a démissionné depuis) à Caroline Taquin, bourgmestre MR de Courcelle, a réveillé de mauvais souvenirs chez la députée fédérale CDH. Le « salope » de ce début de semaine n’est en effet pas sans rappeler le « prostituée » qu’elle avait essuyé en 2012.

Reste qu’en six petites années, les temps ont changé. C’est cette évolution des mentalités que la conseillère communale humaniste, actuellement en retrait de la vie politique pour des raisons de santé, souhaite saluer. Pas question ici de régler ses comptes. Elle ne livre d’ailleurs pas le nom, ni le parti, de celui qui s’était fendu d’une insulte à caractère sexiste à son égard.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bricourt Noela, samedi 5 mai 2018, 12:30

    Certains messieurs ( certainement pas tous) se permettent encore ce genre de comportement parce qu'ils occupent le plus souvent les sommets des hiérarchies que ce soit en politique, ou partout ailleurs. Les sommets des hiérarchies sont et restent des chasses gardées et le resteront encore longtemps étant donné que ce sont les femmes qui continuent à gérer l'intendance ou à tout le moins une grande partie de celle-ci.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs