Diamond League: Barshim assure le spectacle à la hauteur

Photo News
Photo News

Avec ce résultat, le Qatari, champion du monde en titre et deuxième meilleur sauteur de l’Histoire (2,43 m) derrière le mythique Cubain Javier Sotomayor (2,45 m), a remis les pendules à l’heure, deux mois après sa défaite aux Mondiaux en salle face au Russe Danil Lysenko.

Sur 400 m messieurs, privé sur blessure de sa star Wayde Van Niekerk, touché au genou, c’est le Bahaméen Steven Gardiner qui s’est imposé avec à la clé le temps de référence de 2018 (43 sec 87). Tout comme le Qatari Abderrahman Samba, qui a provoqué une petite sensation avec un temps canon de 47 sec 57 sur 400 m haies.

Le 100 m dames a été dominé par l’Ivoirienne Marie-Josée Ta, qui a réussi la meilleure performance mondiale de l’année en 10 sec 85 malgré une très forte concurrence. La double championne olympique jamaïcaine Elaine Thompson n’a pris que la 3e place (10 sec 93) et la toute fraîche médaillée d’or aux Mondiaux en salle sur 60 m, l’Ivoirienne Murielle Ahouré, a terminé 4e (10 sec 96). Quant à la Néerlandaise Daphne Schippers, elle n’a fini que 6e (11 sec 03).

Il y avait également une belle bataille sur 200 m avec notamment le triple médaillé olympique de Rio 2016 Andre De Grasse, tout juste de retour de blessure après neuf mois d’absence (ischio-jambiers), opposé au champion du monde Ramil Guliyev et le prodige américain Noah Lyles (20 ans). De Grasse (23 ans), considéré avant son pépin physique comme un possible successeur de la légende du sprint Usain Bolt, est encore loin de son niveau optimal (6e) et a subi la loi de Lyles, vainqueur en 19 sec 83.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous