Accueil Belgique Politique

La Belgique assurée d’être au Conseil de sécurité de l’ONU après le retrait d’Israël

Israël a retiré sa candidature de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.

Temps de lecture: 2 min

Israël a renoncé à présenter sa candidature de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2019-2020 en raison de ses faibles chances d’être élu face à l’Allemagne et à la Belgique, a indiqué vendredi une source onusienne citée par l’agence de presse Reuters.

Les 193 membres de l’Assemblée générale des Nations unies doivent élire le 8 juin cinq pays pour occuper les sièges de membres non permanents du Conseil de sécurité pour les deux prochaines années.

Aucune confirmation d’Israël

Israël, l’Allemagne et la Belgique étaient en lice pour les deux sièges accordés au groupe régional des pays « d’Europe occidentale et autres » (WEOG).

Si le renoncement israélien se confirme, la Belgique et l’Allemagne seront élues au nom du WEOG, de même que la République dominicaine, pour représenter l’Amérique latine et les Caraïbes, et l’Afrique du sud (sur le quota africain), alors que l’Indonésie et les Maldives sont en concurrence pour l’unique siège revenant au groupe Asie-Pacifique.

Aucune confirmation d’un retrait de la candidature de l’État hébreu n’a pu être obtenue dans l’immédiat.

Selon une source diplomatique, Israël n’aurait toutefois jamais introduit formellement sa candidature pour cette élection.

 

À lire aussi La Belgique au Conseil de sécurité de l’ONU, pour quoi faire

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une