Accueil Sports Football Football belge Standard

«Le Standard, c’est plus que Carcela et Edmilson»

Monté à la pause du côté de Gand, Gojko Cimirot a bouleversé le cours de la rencontre grâce à son premier but pour le Standard mais également sa belle entente avec Razvan Marin. Un duo qui a appris à se faire mal dans les duels, de quoi lui offrir de belles perspectives…

Temps de lecture: 3 min

Hormis la partie soporifique lors de la finale de la Coupe de Belgique, les duels entre Liégeois et Limbourgeois constituent souvent une ode à la technique et autres beaux gestes. Les deux camps aiment faire circuler le cuir avec, comme dénominateur commun, une ligne médiane au-dessus du lot d’un point de vue technique. « Le Standard ne se limite pas aux coups d’éclat de Mehdi Carcela et Junior Edmilson », soufflait à juste titre Philippe Clément lors de la conférence de presse d’avant-match. « Nous devrons donc faire attention aux autres éléments capables de dicter la musique ».

Entendez par là que le duo Razvan Marin et Gojko Cimirot sera tenu à l’œil. Au cours des dernières semaines, les deux éléments ont compris que la compétition belge ne se limitait pas à caresser la balle. Il faut se montrer intraitable dans les duels tout en faisant preuve de vitesse au niveau de l’exécution et ce, dans le but de casser les lignes adverses. Une philosophie également poursuivie par Ruslan Malinovskyi et Alejandro Pozuelo, les maîtres à jouer de Genk. Leur prendre le ballon équivaut à une mission presque impossible tout comme il est dangereux de les attaquer sans réflexion. Toutefois, leur amour du beau geste dessert parfois le jeu de leurs couleurs, au contraire de leurs confrères rouges et blancs, bien plus directs dans leurs combinaisons. « Nous n’aurons pas dix chances sur le match donc il va falloir faire preuve d’efficacité. Tout le monde devra être à son meilleur niveau pour prendre quelque chose à Sclessin », prévient le mentor limbourgeois. « J ’entends partout que nous allons vivre l’affrontement entre les deux plus belles formations de Playoffs 1 mais ce compliment ne me suffit pas… J’aurais préféré être l’entraîneur du club ayant pris le plus de points ».

Par ces mots, les ambitions de Genk sont claires… Il faut l’emporter pour ne pas être totalement écarté de la course à l’Europe. Seulement, les douleurs à la hanche d’Alejandro Pozuelo risquent de le voir faire une croix sur cette rencontre capitale. « Nous mettons tout en œuvre pour qu’il soit là. Nous verrons ce qui est envisageable surtout que nous possédons des armes pour le remplacer ». L’une d’entre elles mène à Dries Wouters, un garçon qui permet à ses couleurs de faire preuve de davantage de rigueur dans la ligne médiane. Une solution qui pourrait être salutaire, notamment face à la force d’infiltration des locaux. Eux qui, grâce à leurs deux pépites issues des Balkans, ont trouvé un rythme de croisière mêlant efficacité et détermination, de quoi marquer les Playoffs 1 de leur empreinte. Une force mentale qui pourrait être décuplée par l’issue finale du choc entre le Club de Bruges et Anderlecht. Une défaite des Mauves conjuguée à un succès liégeois verrait les Rouches s’installer sur la seconde marche du podium. Seulement, pour sourire et faire bouillir le chaudron de la Cité Ardente, il faudra sortir vainqueur de l’affrontement esthétique qui aura lieu au cœur du terrain…

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb