Accueil Culture Scènes

Un KunstenFestivaldesArts aux frontières de la scène

Les spectateurs deviennent acteurs dans un hôtel de passe, l’Afrique fait un pied de nez au Musée de l’Afrique, un meurtre sordide est reconstitué sous nos yeux : le « Kunsten » démarre fort ! De Milo Rau à Anna Rispoli, les artistes renversent notre rapport au théâtre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

C’est un peu sa marque de fabrique : chambouler les codes de la scène et nous plonger dans des dispositifs insolites, voire dérangeants. En 2018, le KunstenFestivaldesArts ne déroge pas à cette règle roborative. La preuve avec Your word in my mouth d’Anna Rispoli, notre « must » de ce week-end d’ouverture. C’est peu dire que l’artiste italienne nous sort de notre petit confort de spectateur. Première incertitude : le lieu. Jusqu’à notre arrivée au point de rendez-vous, nous ne savions pas où nous embarquerait l’artiste. C’est finalement dans un hôtel de passe que notre public s’est installé, même si la suite se déroulera dans un salon de coiffure, une station de radio, un parlement ou encore la tribune d’un stade de foot.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs