Accueil

Vaines et minoritaires protestations

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Un mois et demi avant son mondial de football, organisé à Moscou et dans dix autres villes russes, Vladimir Poutine sera ce lundi officiellement déclaré président. Pour la quatrième fois. Le 18 mars, il a été réélu pour six ans avec plus 76 % des voix. Un nouveau et possible dernier mandat qui, aujourd’hui, commencera par une grandiose cérémonie d’investiture sous les ors du Kremlin. La manifestation samedi d’Alexeï Navalny, leader de l’opposition exclu de la présidentielle, a certes rappelé que cette élection n’était qu’une opération pour, sous des apparences démocratiques mais sans vraie concurrence, prolonger la nomination au Kremlin de Vladimir Poutine. Vaines et minoritaires protestations face à la popularité du président, réelle et profonde mais largement orchestrée par la propagande. Comme avec les Jeux d’hiver à Sotchi, parfaitement organisés en 2014 dans la cité balnéaire en bord de mer Noire, Vladimir Poutine voit désormais grand en misant sur le championnat du monde de football.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs