Accueil Belgique Politique

Bruxelles n’a pas le pouvoir de fixer le nombre de ses députés

L’idée de Charles Picqué de renoncer au décumul et de réduire plutôt le nombre d’élus régionaux laisse les partis flamands perplexes.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 3 min

Charles Picqué (PS), président du parlement bruxellois et ci-devant ministre-président de la Région-capitale, a profité des fêtes de l’Iris pour appeler le personnel politique régional à la prudence. En cause : le risque de clash communautaire, mais également de fracture intra-majoritaire, sur le dossier du décumul, dont une partie des partis flamands ne veut pas en l’état.

Pour rappel, le 28 avril dernier, le bureau élargi du parlement bruxellois avait décidé de reporter le vote en plénière, prévu deux jours plus tard, de la proposition d’ordonnance instaurant le décumul intégral des fonctions de député avec celles de bourgmestre, échevin et président de CPAS. Le jour même, l’Open VLD, le CD&V et la N-VA avaient en effet déposé une demande d’avis au Conseil d’Etat.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Jean-pierre Guissard, lundi 7 mai 2018, 16:51

    A Antwerpen, il existe des districts au lieu des communes actuelles..Ou se situe la différence ?

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs