Accueil La Une

En congrès à Namur, Défi tacle le MR et son «discours méprisant pour la Wallonie» (vidéo)

Olivier Maingain a mis en avant les atouts de la Wallonie, face au MR qui fait de la Flandre un exemple à suivre.

Temps de lecture: 2 min

Ce dimanche à Namur, Défi a exalté la fierté et les atouts de la Wallonie, à l’heure où certains font de la Flandre l’exemple à suivre. Son président Olivier Maingain a visé clairement le MR. «Le discours du MR qui vise à considérer que seule la Flandre est un exemple et que la Wallonie est à la traîne est un discours méprisant pour la Wallonie», a-t-il affirmé. «La Wallonie a toujours connu un développement qui mérite autre chose que le dédain que certains portent à son égard

Les amarantes sentent qu’ils ont le vent en poupe dans le sud du pays. La tentative du CDH de recomposer les majorités francophones l’été passé a mis Défi et son président sur le devant de la scène pendant plusieurs semaines.

Gouvernance et démocratie participative

Après de premiers balbutiements communaux et provinciaux en Wallonie, le parti présente, en vue du scrutin de 2019, des candidats dans 72 communes et dans tous les districts provinciaux. Au programme, des propositions sur les thèmes classiques de la mobilité, de l’enseignement, du logement, de la sécurité, etc. Un accent particulier est mis sur la gouvernance : Défi réclame, par exemple, qu’il n’y ait plus qu’une seule rémunération pour les bourgmestres, échevins et présidents de CPAS, y compris pour les mandats dérivés qu’ils exercent. Il souhaite aussi promouvoir la démocratie participative: chaque commune devrait adopter un code de participation citoyenne organisant la façon de recueillir l’avis de la population en amont de chaque projet.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Lempereur Gael, lundi 7 mai 2018, 10:46

    Pour Bruxelles, le MR veut imposer la n-VA, ce qui est une insulte au 80% de francophones qui y vivent! Maintenant, ils cherchent un moyen d'imposer la n-VA à la Wallonie! Quand le MR va t'il changer son nom en n-VAWallonne?

  • Posté par christian jacquet, lundi 7 mai 2018, 7:19

    Ch.Michel s'est fait avoir comme un bleu par Bart mais le problème c'est qu'il portera la responsabilité de sa connerie , le MR va recevoir la claque de sa vie dans quelques mois . Je suis un libéral convaincu mais certainement pas MR . J'ai horreur des menteurs . Son : jamais avec la NVA , on s'en souviendra : Christian

  • Posté par Georlette Bernard, mercredi 9 mai 2018, 1:18

    excellente réflexion ! Je suis très curieux de connaître les résultats des prochaines élections ! pourvu que les citoyens n'aient pas la mémoire courte

  • Posté par Jules Vandeweyer, lundi 7 mai 2018, 8:48

    Que voilà une réflexion pleine de bon sens...

  • Posté par Goossens Jean-marie, dimanche 6 mai 2018, 23:09

    Cela sent le populisme à plein nez. Voilà un parti, ex-FDF, qui existe depuis plus de 40 ans, pour défendre, avec peu de succès, les francophones de la périphérie bruxelloise, "grugés par les flamands", qui se veut maintenant défenseur des wallons face au méchant MR dont il a été le partenaire pendant plusieurs années et qui le pourfend aujourd'hui. Comme a dit un illustre Français : " Dieu (pardon aux laïcs), de mes amis protégez-moi, mes ennemis je m'en occupe". Le MR devrait y réfléchir.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en La Une

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une