Accueil Sports Football Football belge Standard

Standard: quand ce n’est pas Edmilson, c’est Mehdi Carcela...

Deux buts et deux assists : dans tous les bons coups, Mehdi Carcela a dégoûté les défenseurs de Genk et signé une prestation cinq étoiles.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Quand ce n’est pas l’un, c’est l’autre. Ou les deux… Mehdi Carcela et Junior Edmilson se sont succédé, dimanche à Sclessin, pour emmener le Standard vers un cinquième succès dans des Playoffs 1 qui n’arrêtent décidément pas de sourire à un Standard intraitable à domicile. Débarrassé de son brassard de capitaine, revenu orner le bras gauche de Paul-José Mpoku et replacé dans l’axe du jeu, Carcela a donné, quatre-vingt-neuf minutes durant, bien du fil à retordre aux joueurs défensifs de Genk, en inscrivant deux buts de son pied gauche magique, même si le premier le fut avec l’aimable complicité de Vukovic, et en y ajoutant deux assists, délivrés à Emond d’abord, un peu comme il l’avait fait le 17 mars dernier contre le même adversaire en finale de la Coupe de Belgique, puis à Cop.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs