Accueil

Armand De Decker inculpé dans le dossier du Kazakhgate

Après un peu plus d’un an d’instruction, le Parquet général de Mons a inculpé le ministre d’Etat Armand De Decker.

Info « Le Soir » - Temps de lecture: 2 min

L’ancien président du Sénat et ministre d’Etat Armand De Decker (MR) a été inculpé ce vendredi par le procureur général de Mons Ignacio de la Serna. Cette inculpation attendue s’inscrit dans le contexte global du dossier dit « Kazakhgate », une corruption présumée d’agents publics et relais d’influence organisée en France afin d’obtenir, en Belgique, une amélioration du sort judiciaire d’un trio d’hommes d’affaires d’Asie centrale et de plusieurs membres de leurs familles.

Alors que plusieurs mises en examen – dont celle d’un sénateur français - avaient été prononcées ces dernières années dans le volet français de ce dossier, il s’agit de la première inculpation survenue dans le cadre judiciaire belge. Rappelons aussi que M. De Decker est également sous enquête en France et pourrait aussi être inquiété pour des faits de possible manipulation des services de renseignement français. La révélation de cette inculpation est une exclusivité du Soir, du Standaard du Vif et de Mediapart.

Faits contestés

Il faut souligner que M. De Decker a toujours contesté les faits qui lui sont reprochés, estimant d’une part s’être toujours cantonné à son rôle d’avocat, et, en matière d’honoraires perçus, s’être toujours conformé aux règles déontologiques de la profession. Mais les faits rassemblés dans le dossier judiciaire belge contredisent cette ligne de défense.

> Retrouvez le récit de la défense d’Armand De Decker sur Le Soir+

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

30 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une