Accueil Société Régions Bruxelles

Olivier Maingain: «La prison de Haren, une affaire à la Clifford»

La Cour des comptes ne trouve pas le contrat passé entre la Régie des bâtiments et le consortium Cafasso. Le projet de prison de Haren pourrait ainsi être entièrement revu.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Le député fédéral et bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert, Olivier Maingain (Défi) n’en revient pas.

La Cour des comptes ne possède pas de dossier ouvert concernant le contrat passé entre la Régie des bâtiments et le consortium Cafasso pour la construction de la prison de Haren. Selon les informations de la Cour des comptes, il n’existe tout simplement pas.

La décision de construire une méga-prison de 1.190 détenus afin de remplacer les sites de Saint-Gilles et de Forest avait été prise en 2007 par le gouvernement fédéral. Dans ce but, la Régie des bâtiments avait acquis un terrain de 20 hectares pour un montant de 53 millions d’euros. Après avoir mené un appel d’offres, le consortium Cafasso avait été désigné pour réaliser le projet.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs