Accueil Opinions

Comment féminiser les institutions culturelles?

La récente nomination d’un homme à la tête du Théâtre des Tanneurs suscite la colère parmi les femmes de la scène. Elles sont 750 à dénoncer leur non-représentativité aux postes clés. Et réclament notamment des lois instaurant plus de parité.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Elles sont 750 et elles sont en colère. Dans une carte blanche publiée lundi matin, des femmes artistes (metteuses en scène, productrices, comédiennes, etc.) crient leur sidération après la nomination d’un homme – encore un ! – à la tête du Théâtre des Tanneurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Ancion Eric, mardi 8 mai 2018, 19:44

    On en a marre de ces discussions. Que l'on nomme des personnes compétentes quelque soit le SEXE.

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs