Accueil Culture Cinéma

«L’homme qui tua Don Quichotte», un film maudit même à Cannes?

Vingt ans qu’on attend le projet fou de Terry Gilliam ! « L’homme qui tua Don Quichotte » est annoncé en clôture du Festival de Cannes. Mais l’ancien producteur du film, Paulo Branco, a assigné le Festival en référé afin d’interdire sa projection. Verdict ce mercredi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Maudit ! Jusqu’au bout. Et même au-delà ! Le film que Terry Gilliam porte en lui depuis vingt ans et qu’il a enfin réalisé envers et contre tout (pluie diluvienne, avarie de décors, forfait d’acteur vedette, problème financier…), devrait faire la clôture du Festival de Cannes ce 19 mai. On dit « devrait » car rien n’est moins sûr. Alors que c’est sans doute le film le plus attendu, basé sur un chef-d’œuvre de la littérature et jugé inadaptable. Le film qui devait réunir tout d’abord Jean Rochefort et Johnny Depp en 2000 et qui finalement, s’est fait en 2017 avec Jonathan Price, le doux rêveur pathétique de Brazil, et Adam Driver. Verra-t-on ce film d’une vie ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs