Accueil Belgique

Marghem n’a pas pris le train du climat pour la COP21

La ministre de l’Environnement est restée à quai pour négocier avec Electrabel une convention permettant la prolongation de Doel 1 et 2.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Marie Christine Marghem n’a pas répondu à l’initiative du réseau belge du développement durable « The Shift », qui l’avait invitée à rallier dès ce samedi 28 novembre, en train, la capitale française. Cette coupole réunissant des dizaines d’entreprises belges ainsi que des ONG et des universitaires a lancé un appel demandant « instamment » à la délégation belge de « promouvoir un accord ambitieux sur le climat lors de la COP21. »

La ministre de l’Environnement, de l’Energie et du Développement durable n’a pas pris le train en raison d’un agenda trop serré, a indiqué son cabinet. Le journal De Tijd indique sur son site internet que la ministre avait « une réunion très importante » sur la prolongation des réacteurs 1 et 2 de Doel.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs