Accueil

Bozar Occupied, comme en Mai 68

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 3 min

Mai 68 reste un baromètre culturel, un symbole de libération et de révolte contre les structures du pouvoir bien établies. Il y a cinquante ans, le Palais des Beaux-Arts était au cœur de la rébellion artistique à Bruxelles : du 28 mai au 8 juin, des artistes et des étudiants ont occupé le hall central. Bozar se le rappelle. Par nostalgie ? «  Non, nous dressons le bilan de la contestation mondiale des sixties et nous nous tournons en même temps vers l’avenir, dit-on au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Quelles formes de protestation culturelle font aujourd’hui la différence ? Comment une institution culturelle comme Bozar pourrait-elle s’ouvrir encore davantage à la ville et à la société civile d’aujourd’hui ? Et quel rôle jouent les artistes ?  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs