Accueil Culture Musiques

Francis Cabrel au «Soir»: la disparition de Maurane, «brutale et inattendue»

Après avoir appris la triste nouvelle, ce mardi matin, Francis Cabrel a tenu à contacter la rédaction du Soir. Il souhaite témoigner de son admiration pour la chanteuse.

Entretien - Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Francis nous a tout de suite rappelé pour évoquer la mémoire de Maurane. «  Je lui devais bien ça  », nous dit-il. «  Je l’ai rencontrée à Spa en 1978 au festival de la chanson, on était en lice pour le prix du public, elle, Renaud et moi. C’est Renaud qui l’a emporté. C’est à « Sol En Si » que j’ai plus eu le temps – qu’aux Enfoirés – de faire sa connaissance, de parler et de chanter avec elle. Elle s’est révélée comme une chanteuse d’exception. Elle était tellement douée qu’il fallait la retenir. J’ai écrit « Qui à part nous » en pensant à elle. Je l’aimais beaucoup, elle était tellement sensible et émotive. On se voyait de temps en temps. Ce matin, quand j’ai appris la nouvelle, c’est tellement brutal et inattendu. Je suis encore sous le choc. Je suis vraiment triste. Je pense à lui rendre hommage aux Francos de Spa cet été.  »

Maurane, une voix exceptionnelle

Maurane, sa vie et ses succès

 

À lire aussi Les hommages se succèdent après le décès de Maurane

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une