Accueil Société

Une structure pour accueillir les ados «incasables»

Ils sont environ 130 jeunes, de 12 à 18 ans qui présentent des difficultés sociales relevant à la fois de la santé mentale, de l’aide à la jeunesse et/ou du handicap.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 3 min

Ils sont partout et nulle part à la fois. Ces adolescents « incasables » comme on les appelle dans le jargon institutionnel, ce sont ces mineurs âgés de 12 à 18 ans qui présentent des difficultés sociales relevant à la fois de la santé mentale, de l’aide à la jeunesse et/ou du handicap. La Fédération Wallonie-Bruxelles compte environ 130 jeunes en souffrance qui ne sont, à l’heure actuelle, pris en charge correctement par aucun organisme. « Lors des diverses auditions menées à l’occasion de la modification du code de l’aide à la jeunesse, j’ai été interpellé par le témoignage d’une responsable d’une IPPJ à l’égard d’un de ces jeunes dits “incasables”, raconte Rachid Madrane, ministre de l’Aide à la Jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles. Lors d’une crise, un jeune autiste accueilli dans une structure d’hébergement pour personnes handicapées avait été violent avec le personnel. Il avait été alors placé en IPPJ faute de structure adéquate.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs