La Ville de Bruxelles a rendu un hommage musical à Maurane sur la Grand-Place (vidéo)

Entre 200 et 300 personnes ont écouté mardi, de 18h à 19h sur la Grand-place de Bruxelles, les meilleures chansons de Maurane en hommage à l’artiste dont le décès a été communiqué en matinée.

Plusieurs membres du Collège ont tenu à être présents en sa mémoire, parmi lesquels les échevins Els Ampe et Geoffroy Coomans de Brachène. «  Maurane était certainement l’interprète la plus talentueuse de notre pays », estime l’échevine de la Culture Karine Lalieux. « Elle a commencé sa carrière dans les rues et les cafés-théâtres de Bruxelles ».

Le bourgmestre particulièrement touché

Le bourgmestre Philippe Close s’est montré particulièrement touché par son décès soudain et prématuré. « Je suis profondément triste. Depuis plus de 15 ans, à travers des amis communs, j’ai pu connaître Maurane au-delà de sa personnalité artistique exceptionnelle. Le monde de la chanson perd une de ses plus belles voix. C’est une belle personne qui nous a quittés. Elle me manque déjà ».

La Ville a notamment choisi de diffuser les chansons « Sur un prélude de Bach », « Trop forte », « La complainte de la serveuse automate », « Si aujourd’hui », « Tout pour un seul homme », « Toutes les mamas », « Différente quand je chante », « Tu es mon autre », « Juste une petite fille » et « Mentir ».

Dans la foule

Dans la foule, des fans fredonnaient les paroles et applaudissaient les chansons. «  J’écoute sa musique depuis longtemps et sa voix savait me toucher avec profondeur », confie une fan.

Quelques personnes ont par ailleurs déposé dans la journée, sur le pas de la porte de son domicile à Schaerbeek, des fleurs et messages, notamment ce mot adressé à la chanteuse : «  Ton départ nous laisse sans voix… Seulement la tienne qui résonne dans nos têtes. »

Les programmes modifiés en télé et en radio

Les chaînes de télévision et radio publiques belges ont également modifié leurs programmes pour la journée et la soirée.

La Deux diffusera ainsi mardi soir à 20h35 le documentaire de Benoît Vlietinck « La passion selon Maurane : un an de vie  », a indiqué mardi Catherine Poels, chargée des programmes TV de la chaîne publique. Le film propose des images de la chanteuse qu’une équipe de la RTBF a suivie durant plus d’un an (de septembre 2002 à octobre 2003), « du studio d’enregistrement d’un nouvel album avec Jean-Jacques Goldman aux coulisses de la soirée des Enfoirés, en passant par sa promo, jusqu’à la première de son nouveau spectacle à Paris  ».

Sur la Une, un sujet hommage de cinq minutes sera également proposé avant la demi-finale de l’Eurovision.

Sur la radio Vivacité, l’animateur Marc Vernon tiendra un moment dédié à la chanteuse de 20h à 21h avant la demi-finale de l’Eurovision.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour la première fois depuis des temps immémoriaux, on aura vu un vrai mouvement citoyen bousculer totalement l’agenda politique et imposer le thème du climat. © Photo News.

    Elections 2019: non, cette campagne n’était pas ennuyeuse

  2. © Photo News

    Elections 2019: les programmes des partis à la loupe

  3. liste citoyenne

    Elections 2019: les mouvements citoyens vont-ils exister?

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Un an de RGPD. Et de culture numérique européenne

    Le 25 mai 2018 entrait en vigueur l’un des textes majeurs de cette législature européenne : le RGPD. Né dans la douleur, quelques mois après le traumatisme Cambridge Analytica, ce Règlement général sur la protection des données affichait haut et fort ses ambitions. En gros : réguler l’usage de ce nouveau carburant de l’économie numérique. Et empêcher ses acteurs de fouiller indûment dans les tiroirs de notre intimité. Le RGPD consacrait en quelque sorte un droit bétonné depuis 1948, celui du respect de la vie privée....

    Lire la suite