Accueil Sports Football Football belge Standard

Au Standard, 2018 ressemble à 2011

Les similitudes sont nombreuses entre deux saisons durant lesquelles le club principautaire a profité à merveille du format d’une compétition dont il n’a jamais voulu.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le parcours actuel du Standard n’est pas sans rappeler celui de 2011 quand les hommes de Dominique D’Onofrio avaient engrangé 26 points sur 30 dans les playoffs. Avec un bilan de 19 sur 24, le Standard d’aujourd’hui ne fera évidemment pas mieux. Toutefois, les similitudes sont nombreuses entre deux saisons durant lesquelles le club principautaire a profité à merveille du format d’une compétition dont il n’a jamais voulu. Pocognoli, Goreux et Carcela peuvent même partager leur vécu avec leurs équipiers actuels puisqu’ils avaient participé à cette chevauchée fantastique sept ans plus tôt. A cette différence près qu’à cette époque, les trois premiers étaient séparés par six points à trois journées de la fin : Genk (47), Standard (44) et Anderlecht (41).

1 Tout est parti d’une semaine folle qui a libéré l’équipe.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Peterkenne Florent , jeudi 10 mai 2018, 18:16

    La réalité de la rencontre ,Anderlecht nettement meilleur en première mi-temps avec 4 occasions franches mais 3 fois hors cadre et une fois un tir croqué. En deuxième mi-temps premier essai du Standard but et deuxième essai 7 minutes après. Le standard déroule ensuite calmement.

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs