Accueil Économie Mobilité

Mittal Liège: au moins deux candidats en lice

La vente d’une partie des outils d’ArcelorMittal à Liège se confirme. Pendant les négociations, ils vont être « mis de côté » dans une structure intermédiaire « Topco ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Au moins deux candidats se seraient montrés intéressés par la reprise des outils liégeois qu’ArcelorMittal devra céder dans le cadre de la reprise du sidérurgiste italien Ilva. C’est du moins ce que des dirigeants du géant de l’acier auraient confirmé, de sources syndicales, aux représentants des travailleurs lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire, ce mardi. Les noms de ces candidats ? NLMK et Salzgitter.

L’évocation de NLMK n’étonnera pas, le sidérurgiste russe ayant déjà été cité à plusieurs reprises dans ce dossier. Présent depuis plusieurs années en Belgique, où il produit des bobines et des tôles au départ des sites de La Louvière et de Clabecq, NLMK pourrait rechercher dans la reprise de certains outils liégeois des complémentarités avec ses installations actuelles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs