Accueil

Les deux repreneurs potentiels:

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le Russe NLMK

L’acronyme de Novolipetski metallourguitcheski kombinat est un sidérurgiste déjà bien connu en Wallonie. Il a repris une partie des infrastructures de Duferco en 2007, à La Louvière et à Clabecq, faisant le pari d’alimenter les sites belges depuis la Russie. La capacité du groupe est impressionnante : 17 millions de tonnes de brames par an au départ, dont une bonne partie reste en Russie où NLMK est omniprésent dans le secteur électrique (85 % des pylônes, etc.), de l’électroménager russe (55 %), ou encore de l’acier laminé pour les machines agricoles (90 %). Parallèlement, les productions réalisées en Wallonie vont directement aux clients européens.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs