La porte d’Ulysse, à Haren, accueillera à nouveau des migrants à partir du 1er juin

La porte d’Ulysse, à Haren, accueillera à nouveau des migrants à partir du 1er juin

Annoncée jeudi dernier par le gouvernement bruxellois, la réouverture de la Porte d’Ulysse, à Haren, pour l’accueil des migrants, a désormais une date : le 1er juin prochain. L’immeuble offre une capacité de 200 places. L’information diffusée dans ce sens par la plate-forme multimédia flamande Bruzz, a été confirmée mardi par le cabinet du ministre Pascal Smet, en charge de l’Aide aux Personnes, aux côtés de Céline Fremault (cdH). La Région déboursera 600.000 euros à cet effet, mais elle souhaite que le gouvernement fédéral, compétent en cette matière, assume cette dépense.

La fin du plan hivernal, et la fermeture de la Porte d’Ulysse le 30 avril dernier, nombre de migrants ont trouvé refuge à la gare du Nord ce qui n’a pas manqué de provoquer un regain de tension politique, en particulier vendredi dernier. La Région bruxelloise avait annoncé la veille qu’elle soutiendra la réouverture, « pour compte du gouvernement fédéral », du bâtiment de la Porte d’Ulysse à Haren, ainsi qu’un doublement de la capacité d’accueil du site géré 24h/24 par le Samusocial au boulevard Poincaré. Le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, Theo FRancken (N-VA) avait répliqué que le fédéral ne mettrait pas un euro dans l’opération.

Sur place, malgré la décision du gouvernement bruxellois, le bâtiment ne pourra rouvrir avant le 1er juin, car il fait toujours l’objet d’une convention avec la Croix Rouge qui veillait précédemment à l’accueil durant l’hiver.

Actuellement, tout est toutefois fait pour que ce centre puisse rapidement être rouvert. La Plate-forme citoyenne bruxelloise assurera la gestion de l’accueil.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Emmanuel Macron et Angela Merkel, deux «
petits
» du paysage politique international.

    Les secrets du langage du corps à l’usage des «petits»

  2. © D.R.

    #MaPremièreCampagne: Game of Belgium

  3. ©News

    Anderlecht: gagner à Gand pour espérer sauver une si longue histoire européenne

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite