Accueil Culture Cinéma

Cannes caliente avec le couple Penelope Cruz et Javier Bardem

Glamour et une certaine exigence du 7e art en guise d’ouverture du 71e Festival de Cannes avec « Everybody knows », de l’Iranien Asghar Farhadi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Une ouverture à l’image de ce que Cannes aime être : glamour avec une certaine exigence du 7e art. Une première élégante qui témoigne aussi de la mondialisation du cinéma puisque Everybody knows est un film iranien tourné en Espagne avec deux stars hollywoodiennes engagées qui vivent à Madrid. Asghar Farhadi avait déjà été deux fois en compétition à Cannes avec Le Passé et Le client. Cette fois, il a l’honneur d’ouvrir la grand-messe du cinéma.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs