Accueil

La Russie garde la main dans son pré carré caucasien

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Mardi, Vladimir Poutine a adressé ses félicitations à Nikol Pachinian. « J’espère que votre action à la tête du gouvernement contribuera à renforcer les relations amicales, d’allié à allié, entre nos pays et le partenariat au sein de la Communauté des Etats indépendants et de l’Union eurasiatique », a réagi officiellement le maître du Kremlin. Service minimal donc, d’autant que la Russie a gardé une distance prudente par rapport à cette révolution démocratique dans un pays allié dans le Caucase, à la frontière turque et iranienne. Le caractère anti-autoritaire du mouvement arménien n’a sans doute pas plu en haut lieu à Moscou. Le Kremlin a délégué il y a deux semaines deux émissaires, qui ont rencontré Pachinian le 27 avril à l’ambassade de Russie à Erevan.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs