Accueil Culture Cinéma

Romain Duris: «Ça peut arriver en bas de chez nous»

Après Ridley Scott et avant Guillaume Senez et Eric Zonca, Romain Duris survit dans un Paris noyé « dans la brume ». Avec la belle Olga Kurylenko.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Plus de vingt ans après Le péril jeune, de Cédric Klapisch, qui le révéla au public, Romain Duris est devenu l’une des figures phares du cinéma français. Incarnation d’une jeunesse rebelle à ses débuts, il s’approprie les rôles avec nonchalance et élégance. De Tony Gatlif à James Ivory, de Christophe Honoré à Patrice Chéreau, de Jacques Audiard à Pascal Chaumeil, il impose sa belle gueule dans différents univers avec une aisance désarmante. Début octobre, on le découvrira en père chamboulé dans Nos batailles, du Belge Guillaume Senez.

Alors qu’il est en tournage de Vernon Subutex, l’adaptation des best-sellers de Virginie Despentes pour une série pour Canal Plus, il offre une parenthèse pour parler du film d’anticipation du Canadien Daniel Roby.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs