Accueil Culture Cinéma

Le discours tout en poésie d’Édouard Baer en ouverture du Festival de Cannes (vidéos)

Ce mardi 8 mai, l’acteur et humoriste Édouard Baer a animé la cérémonie d’ouverture du Festival de Cannes avec un show poétique et politique.

Temps de lecture: 4 min

Toujours avec sa même verve oratoire, le comédien Édouard Baer a relevé le défi avec brio en animant la cérémonie d’ouverture du Festival de Cannes. Choisi pour endosser le rôle de maître des cérémonies du festival cette année, il n’a pas hésité à rester fidèle au ton qu’il utilise sur radio Nova, dans la matinale Plus près de toi. Ce mardi 8 mai, il s’est lancé dans un superbe monologue de plus de six minutes, accompagné en musique au piano par Gérard Daguerre, mais aussi avec un accordéon.

« Personne ne sait quoi faire, Anna Karina ! »

Entre rires et larmes, le comédien n’a pas hésité à se laisser aller à quelques plaisanteries envers son prestigieux public. Une manière décalée de rendre hommage au cinéma tout en se moquant de ses travers. C’est avec Pierrot le fou, le film de Jean-Luc Godard dont est extraite l’affiche de cette année, qu’Édouard Baer débute son monologue passionné. Au « Qu’est-ce que je peux faire, j’sais pas quoi faire… » chantonné par Anna Karina, Édouard Baer s’exclame. « Mais personne ne sait quoi faire, Anna Karina ! On fait du mieux qu’on peut ! Jean-Luc Godard, quand il réalise Pierrot le Fou, est-ce qu’il sait ce qu’il fait ? Non ! Il suit l’inspiration, il trace sa route. Et nous ? Qu’est-ce-qui nous interdit d’avancer, de nous lancer ? On attend quoi ? Une autorisation ? On n’a besoin de l’autorisation de personne ! On attend soi-même, on attend son cœur ! On attend que ça devienne impossible à contenir en soi  : cette envie de crier, de se réconcilier, de dire une colère, un rêve… Ou de ne rien dire, simplement de suivre le fil de ses idées et de ses rêves. »

Entre impertinence et révérence

Dans son monologue introductif, Édouard Baer retrace en quelque sorte le parcours du jeune cinéaste à ses débuts. La difficulté de trouver l’inspiration : « Vas-y creuse plus profond, prends une pelleteuse en toi, fais-en sortir ce que tu crois être un film ». Un film que les cinéastes doivent ensuite présenter à ces « escrocs merveilleux » que sont les producteurs, qui se penchent sur ton film « en l’aimant un peu moins que toi ». Une fois l’autorisation obtenue, place au tournage, « alors là c’est formidable  ! ». Et puis un jour, le film est prêt, « ton petit enfant est à côté de toi, il est encore dans le placard, il n’a pas toutes ses dents ».

Puis le jeune cinéaste se prend à rêver, et pourquoi pas le Festival de Cannes  ? « On appelle le Festival, ils répondent, ils répondent pas. Alors on y va avec les cadeaux, les bouteilles de Bordeaux, les mémos, les textos, les chantages, l’affection, je vais me couper le pied... ». Et un jour, ça y est… « le film est pris, on rejoint le rang de ceux qui nous ont fait rêvé, on rejoint le tapis rouge, on devient les rois du monde ».

Un discours poétique mais aussi politique. Lorsqu’il souhaite la bienvenue au public non-francophone, Édouard Baer évoque la condition des migrants dans les cols des Alpes. Dans un anglais approximatif et précipité, il s’est permis une attaque contre les militants identitaires qui souhaitent empêcher des migrants de traverser la frontière franco-italienne.

Dernière raillerie pour terminer en beauté : il finira par demander à l’assistance « ce qui avait merdé dans leur carrière » pour qu’ils soient « du mauvais côté » en ne faisant pas partie du jury du Festival. « Qui sommes-nous pour dire ce qui est bon et mauvais ? Bonne soirée à tous, avec toutes ces questions sans réponses qui nous font vivre si intensément . »

Une chose est sûre, il n’a pas uniquement conquis le tapis rouge ce soir-là, mais bien tous les passionnés qui observent avec attention le déroulement de cette 71ème édition du Festival de Cannes. « Je vous donne rendez-vous dans 10 jours, si Dieu nous prête vie et s’il existe. Bonsoir. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez toutes les sorties, salles et horaires sur Cinenews

Découvrez le programme
Cinenews Voir les articles de Cinenews