Accueil Monde France

Accord sur le nucléaire iranien: Macron qualifie «d’erreur» la sortie des États-Unis

Malgré le retrait des États-Unis de l’accord, la France a décidé de maintenir sa participation.

Temps de lecture: 2 min

Le chef de l’État français Emmanuel Macron a qualifié mercredi « d’erreur » la décision de son homologue américain Donald Trump de sortir son pays de l’accord sur le nucléaire iranien.

« Je regrette la décision du président américain, je pense que c’est une erreur, c’est pourquoi nous Européens avons décidé de rester dans l’accord de 2015 », a déclaré M. Macron dans une interview accordée à la télévision publique allemande à l’occasion d’un déplacement en Allemagne, et qui a été diffusée par l’Elysée.

« J’ai eu tout à l’heure l’occasion de le dire au président (iranien Hassan) Rohani », a ajouté M. Macron.

Maintenir la stabilité

La présidence française avait annoncé peu avant que M. Macron et son homologue iranien étaient convenus lors d’un entretien téléphonique de « poursuivre leur travail commun en direction de tous les Etats intéressés, en vue de la mise en oeuvre continue de l’accord nucléaire ».

Dans l’interview à la télévision allemande, M. Macron a souligné que la priorité était « que le régime iranien ne reprenne pas ses activités » et il s’est dit encouragé par les premières réactions en provenance de Téhéran. « Ils ont temporisé (…) il n’y a pas d’escalade », a-t-il dit.

«  Le plus important c’est maintenir la stabilité au Proche et Moyen-Orient », a insisté le chef de l’État français en Allemagne, en défendant l’accord de Vienne.

M. Macron a réfuté les critiques sur l’échec de sa récente visite à Washington, où il a tenté en vain de convaincre Donald Trump de ne pas quitter l’accord sur le nucléaire iranien.

 

À lire aussi En démontant l’accord nucléaire, Washington rouvre la voie de la confrontation a

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

25 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une