Accueil Société Régions Wallonie

Les Special Olympics entretiennent la flamme de l’espoir

Plus de 3.000 athlètes présentant un handicap mental participent en ce moment aux Jeux nationaux organisés à Tournai et Mouscron. Cette compétition organisée aux quatre coins du globe est une formidable ode à l’inclusion. Les athlètes ne rateraient ça pour rien au monde.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 3 min

Des mois de préparation, des heures et des heures d’entraînement pour quelques minutes de bonheur. Mais le sourire qu’affichent les athlètes sur les podiums des Special Olympics suffit à faire oublier le labeur derrière la compétition. Sans doute est-ce le cas aussi pour les organisateurs. Cette année, c’est la Province de Hainaut qui a été choisie pour accueillir ces Jeux nationaux dédiés aux sportifs présentant un handicap mental et ce sont les villes de Tournai et Mouscron qui se sont portées candidates pour accueillir l’événement. « Nous avons énormément de villes et communes qui se portent candidates, explique Zehra Sayin, CEO des Special Olympics. Notre calendrier est d’ailleurs bloqué jusqu’en 2021. Il faut dire que durant quatre jours, ces villes vont accueillir jusqu’à 10.000 personnes par jour : les 3.400 athlètes, les 2.000 bénévoles, les coaches, les familles et bien sûr tous les supporters qui entourent ces sportifs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs