Accueil Belgique

Moins de logos, plus de rencontres

Pour Myriam Stoffen, actuelle directrice de l’ASBL, l’essentiel est de montrer la vigueur du tissu associatif et d’offrir l’occasion de se rencontrer.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Ovni pour les uns, tradition à laquelle il serait indécent de déroger pour les autres, la Zinneke Parade fête sa 10e édition cette année. Créée en 2000, année où Bruxelles était capitale culturelle européenne, cette célébration de la diversité bruxelloise n’a rien perdu de son âme d’antan, ce qui ne l’a pas empêchée de réfléchir sur elle-même sur ses objectifs, à en croire Myriam Stoffen, actuelle directrice de l’ASBL Zinneke. «  A l’époque, le projet avait déjà l’ambition de rendre visible les forces vives positives des quartiers, de manière très explicite d’ailleurs, raconte-t-elle.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs