Le ministre israélien de la Défense demande à Bachar al-Assad de «mettre les Iraniens dehors»

Le ministre israélien de la Défense demande à Bachar al-Assad de «mettre les Iraniens dehors»

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a exhorté vendredi le président syrien Bachar al-Assad à «  mettre les Iraniens dehors », au lendemain d’une escalade militaire inédite entre Israël et l’Iran en Syrie.

Avigdor Lieberman s’est rendu vendredi sur la partie du Golan occupée et annexée par Israël. «  Je saisis cette occasion pour adresser ce message à Assad : mettez les Iraniens dehors, mettez Ghassem Souleimani et Qods dehors », a-t-il dit selon ses services. Ghassem Souleimani commande la brigade Qods, chargée des opérations extérieures des Gardiens de la révolution, l’armée d’élite iranienne.

«  Ils ne vous rendent pas service, ils ne font que nuire et leur présence ne fait que causer des dégâts et des problèmes », a-t-il ajouté.

« Je ne crois pas que ce soit terminé »

L’armée israélienne a frappé jeudi matin ce qu’elle a présenté comme des dizaines de cibles militaires iraniennes en Syrie, en représailles au tir, par les forces iraniennes selon elle, d’une vingtaine de roquettes en direction de ses positions sur le Golan, de l’autre côté de la ligne de démarcation. Après des décennies d’hostilité à distance et des semaines de tensions grandissantes autour du théâtre syrien, il s’agit de la plus grave confrontation entre intérêts israéliens et iraniens depuis le début de la guerre civile en Syrie en 2011.

«  Je ne crois pas que ce soit complètement terminé », a dit Avigdor Lieberman en parlant de la confrontation, «  nous surveillons attentivement la situation et nous devançons les événements de manière responsable et résolue ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    La taxe kilométrique, qui en veut?

  2. «
Die Welt
» a pu rencontrer à Moscou, dans une chambre d’hôtel, Edward Snowden, ancien espion et Américain sans passeport réfugié en Russie. L’homme a rendu publique en 2013 la surveillance de masse et globale des communications mise en place par les agences de renseignement américaines, la CIA et la National Security Agency NSA.

    Edward Snowden: «Je n’aurai plus jamais le contrôle de ce qui m’arrive»

  3. POLITICS ECOLO CHAIRMAN ELECTION

    Ecolo: les leçons du passé, pour éviter le ressac

La chronique
  • Quo vadis, Boris Johnson?

    Bien malin qui pourrait comprendre ou même deviner la moindre ligne directrice dans la manière dont Boris Johnson mène sa « négociation » avec l’Union européenne… Il y a une dizaine de jours, une brève lueur d’espoir avait pu naître chez ceux qui continuaient à espérer que le nouveau Premier ministre britannique s’avérerait plus rationnel qu’il n’y paraissait jusque-là. D’une part, son idée de faire de l’île d’Irlande un territoire régi par les mêmes règles pour le secteur agro-alimentaire avait pu être comprise comme un premier...

    Lire la suite