Accueil Économie Entreprises

Grève à Brussels Airlines: la compagnie encore à la recherche d’une solution pour de nombreux passagers

« Nous cherchons même des solutions chez la concurrence », explique la porte-parole de la compagnie.

Temps de lecture: 2 min

Le service clientèle de Brussels Airlines tente toujours de trouver une solution pour les quelque 63.000 passagers touchés par la grève des pilotes la semaine prochaine, indique vendredi la compagnie. Le call center est saturé en raison des nombreux appels et de la complexité à trouver une alternative qui convient au passager.

Les équipes des call centers de Brussels Airlines ont été renforcées et contactent proactivement un maximum de clients pour leur permettre de modifier gratuitement la date de leur vol ou de trouver une alternative. «Nous cherchons des solutions au sein du groupe Lufthansa, de Star Alliance et nous regardons même chez la concurrence», ajoute Wenke Lemmes, porte-parole de la compagnie. «C’est très complexe car notre proposition doit convenir aux passagers.»

Contact via les réseaux sociaux

Les passagers peuvent également contacter la compagnie via les réseaux sociaux car le call centrer est régulièrement saturé en raison des nombreux appels et du temps nécessaire pour trouver une solution personnalisée. «Cela ne se fait pas facilement, nous étudions les options avec les passagers et il faut parfois plus d’une demi-heure pour satisfaire un seul client», explique Wenke Lemmes.

Brussels Airlines ne dispose pas encore de statistiques sur le nombre de demandes de remboursement ou de changements de réservation dans le cadre de la grève. Quelque 60.000 passagers et 557 vols à destination et depuis Brussels Airport seront touchés lundi et mercredi, 75% des vols seront annulés.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Taverne Henry, vendredi 11 mai 2018, 14:19

    Soyons écologiques et ne prenons l’avion que pour des déplacements indispensables et limités. Merci pour notre planète.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Entreprises

Crise énergétique: les entreprises craignent le pire, la BNB relativise

Sondées en septembre, les entreprises se montrent très pessimistes pour les prochains mois, craignant les effets de l’indexation des salaires et la hausse des prix de l’énergie. La BNB relativise cependant, notamment à la lumière des enseignements de la crise sanitaire, dont les effets délétères ont été moins importants qu’anticipés. « L’économie belge se dirige vers une courte récession », estime la Banque nationale de Belgique.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière