Accueil Culture Musiques

Le gagnant du Reine Elisabeth: «Avoir une grande voix ne suffit pas, il faut être un bon musicien»

Le baryton allemand Samuel Hasselhorn est le grand gagnant du Concours Reine Elisabeth 2018. Rencontre avec celui qui a conquis aussi bien le jury que le public.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Au lendemain de sa victoire au Reine Elisabeth, Samuel Hasselhorn paraît serein, détendu. Comme la présence qu’il a imposée tout au long du concours.« C’est vrai que j’essaie d’être détendu sur scène, ça rend mon chant meilleur », sourit celui qui a conquis aussi bien le jury.

La baryton, qui fêtera ses 28 ans ce mardi, possède déjà une maturité incroyable et une présence scénique remarquable.« J’ai imaginé mon programme comme celui d’un petit concert plutôt que d’un concours. Je choisis soigneusement les pièces que je chante, l’ordre dans lequel je les interprète, en essayant de créer une certaine dramaturgie. Je pense que c’est ce qui importe le plus. Avoir une grande voix ne suffit pas, il faut être un bon musicien. » Une réflexion qui a grandi tout au long d’un parcours qui l’a mené de sa Basse-Saxe natale à Paris, en passant par New York.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs