Accueil Économie Mobilité

La France veut se placer dans la course à la voiture autonome… et la Belgique aussi

Le président Macron veut que son pays soit à la pointe dans le secteur. Chez nous, les tests sur route sont possibles depuis le début du mois de mai.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Elles sont attendues sur nos routes pour 2020, 2030 ou 2050, selon le degré d’optimisme de celui qui annonce leur arrivée. Elles, ce sont les voitures autonomes. Ces véhicules sans conducteur, qui ressemblent de moins en moins à de la science-fiction, font l’objet d’une course technologique débridée, dans laquelle se sont lancés constructeurs automobiles, équipementiers, groupes internet et de télécoms et autorités publiques. Une course qui ne va pas sans accident. Pour rappel, en mars dernier, un véhicule autonome d’Uber en phase de test fauchait mortellement une femme qui traversait une route en Arizona.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs