Accueil Société Régions Bruxelles

Les propriétaires des vitrines en colère

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis l’annonce début septembre du bourgmestre tennoodois Emir Kir (PS) de créer un nouveau règlement de police afin de mieux encadrer la prostitution en vitrine, notamment en imposant une fermeture la nuit et le dimanche, des propriétaires du quartier Nord sont inquiets, en colère, même. Le nouveau règlement, déjà plusieurs fois reporté, est désormais rédigé et prêt à être présenté ce lundi soir lors du conseil communal de Saint-Josse. S’il est voté, il entrerait en vigueur au 1er  mars 2016.

Cette modification du règlement de police qui avait été négocié entre Schaerbeek et Saint-Josse lors de la précédente législature en 2011 est nécessaire d’après Emir Kir, qui considère que le règlement actuel n’a pas pu empêcher la sécurité et la tranquillité publique de se dégrader dans le quartier au cours de ces dernières années. Le bourgmestre dit aussi vouloir lutter contre le problème de la traite humaine.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs