Des familles logées en centre fermé: «C’est une violation du droit de l’enfant», martèle le CDH

Des familles logées en centre fermé: «C’est une violation du droit de l’enfant», martèle le CDH

Le feu vert du Comité ministériel restreint à l’arrêté royal pris par le secrétaire d’État Théo Francken au sujet de la création d’unités familiales dans l’enceinte du centre fermé 127 bis, à Steenokkerzeel, a suscité mardi des réactions diamétralement opposées des présidents de parti du CDH, Benoît Lutgen et du MR Olivier Chastel.

« On n’enferme pas un enfant »

«  Violation des droits de l’enfant », s’est indigné le premier ; une décision qui garantit l’intimité et le respect de la vie familiale des personnes en voie d’expulsion du territoire, a jugé le second.

« Après avoir remis en cause les libertés individuelles en évoquant la possibilité de visites domiciliaires, voilà que notre pays s’apprête à violer les Droits de l’enfant », a déploré le président du CDH.

Le CDH, a ajouté M. Lutgen, soutient les associations qui se mobilisent autour de la campagne «  On n’enferme pas un enfant. Point ». Celle-ci souligne notamment l’impact néfaste de la détention sur la santé, le développement et le bien-être des enfants, y compris en cas de détention de très courte durée et rappelle l’avis de la Cour européenne des Droits de l’Homme considérant l’enfermement des enfants comme un traitement inhumain et dégradant.

Chastel soutient le projet

Le président du MR Olivier Chastel soutient quant à lui l’arrêté royal pris par Théo Francken en exécution d’une mesure prévue dans l’accord de gouvernement fédéral. Pour M. Chastel, cette décision garantit l’intimité et le respect de la vie familiale des personnes en voie d’expulsion du territoire. « Elle garantit aussi le respect de l’État de droit. Un ordre de quitter le territoire délivré doit en effet être exécuté », a-t-il ajouté.

Olivier Chastel a rappelé que, depuis 2008, la Belgique n’enfermait plus les familles avec mineurs avant leur expulsion. La loi autorise pourtant l’enfermement préalable, à condition que les unités familiales soient adaptées aux besoins des familles avec enfants, respectent leur vie privée et familiale, et que la période de détention soit la plus brève possible. La Cour constitutionnelle a jugé que cet article de loi était conforme à la Convention européenne des Droits de l’Homme et des Droits de l’Enfant.

Toujours selon le président du MR, l’État a mis en place des maisons de retour pour préparer au mieux le rapatriement des familles. Mais le système a montré ses limites, raison pour laquelle il a été décidé de réactiver le projet d’unités familiales. D’après Olivier Chastel, les familles seront totalement séparées des autres résidents du centre 127 bis.

Olivier Chastel a enfin souligné que cette mesure ne s’appliquera « que si toutes les autres options de retour ont été tentées et ont échoué ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. 50710002

    Coronavirus: l’Italie sous cloche pour contenir l’épidémie, l’angoisse monte

  2. François Fillon et son épouse Penelope - ici, en décembre dernier -, risqent jusqu’à dix ans de prison.

    Face aux juges, François et Penelope Fillon risquent gros

  3. CULTURE AALST CARNIVAL ZONDAGSSTOET

    Alost: les mêmes caricatures antisémites en 2020, quel avenir pour ce carnaval?

La chronique
  • Lettre d’Europe: le continent englouti

    L’Europe fut autrefois un lieu très différent, géographiquement parlant. Jusqu’à il y a huit mille ans, une bande de terre désormais engloutie appelée Doggerland unissait l’actuelle Grande-Bretagne au continent. Si cet endroit reste très difficile à étudier avec les moyens techniques actuels, des passionnés consacrent tout leur temps libre à la recherche de traces humaines sur cet immense territoire aujourd’hui recouvert par la mer – l’année dernière, l’auteure britannique Julia Blackburn leur a dédié un livre illustré intitulé Time Song : Journeys in Search of a Submerged Land .

    Des pêcheurs de la mer du Nord ont retrouvé des os de mammouth, de nombreux vestiges archéologiques sont apparus sur les plages, et des traces d’êtres humains ont même été observées sur les fonds marins. La montée du niveau de la mer survenue à la fin de la dernière glaciation a inondé cet espace et créé une terre fantôme. Cet Atlantide de la Préhistoire constitue une preuve irréfutable s’il en est de l’impact qu’a pu...

    Lire la suite

  • Alost, où le permis de rire rivalise avec la banalisation

    Alost a donc fait de la résistance, les carnavaliers et beaucoup d’Alostois revendiquant le « droit de rire de tout » après s’être placée sous la loupe mondiale en raison des caricatures antisémites admises lors de son carnaval de 2019. Ce dimanche, le trait a encore été forcé. Les personnages contestés de l’an dernier ont été réinjectés dans d’autres scénarisations. La figure séculaire du Juif avare, spéculateur, manipulateur, a encore été amplifiée en raison de la mise en cause universelle de ce sens de l’humour alostois...

    Lire la suite