Manifestation du 16 mai: le réseau SNCB ne sera pas perturbé

Manifestation du 16 mai: le réseau SNCB ne sera pas perturbé
LESOIR

Le front commun syndical (FGTB, CSC, CGSLB) invite la population à venir manifester ce mercredi 16 mai « pour des pensions décentes ». La manifestation démarrera de la gare du Nord de Bruxelles à 11h pour se diriger vers la gare du Midi. Le cortège empruntera l’itinéraire classique des boulevards Albert II, Botanique, Pachéco, de l’Impératrice, de l’Empereur, avant de descendre la rue des Alexiens pour rejoindre le boulevard Lemonnier jusqu’à la gare. Des perturbations sont attendues à la Stib et aux services TEC.

L’itinéraire de la manifestation

La SNCB

Les navetteurs du rail n’ont pas de souci à se faire : la SNCB a renforcé son offre à la demande des syndicats. Huit trains supplémentaires rouleront en dehors des heures de pointe et quitteront Liège, La Louvière, Mouscron, Anvers et Ostende. Les syndicats se réunissent à 10h00 à la gare du nord d’où la manifestation partira dès 11h00.

Les manifestants pourront aussi bénéficier d’un ticket spécial « événement », moins cher qu’un billet classique.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les offres de service des libéraux francophones
: «
plus qu’une demande, moins qu’un chantage
»
?

    Négociations: tout le monde freine, même à Bruxelles

  2. FILES-GERMANY-POLITICS-CABINET

    Présidence de la Commission européenne: le moment de vérité pour von der Leyen

  3. ©News

Chroniques
  • Vous avez de ces mots: un ostracisme façon {beulemans}

    Un bruxellois mythique

    Zinnekes de tous poils, kiekefretters de toutes plumes, ne m’en veuillez pas de dire tout droit dehors ce que je pense : le parler bruxellois n’est pas une langue. Je veux dire : il n’est pas une langue reposant sur un système linguistique partagé par une communauté de locuteurs, comme le français ou le wallon. Il fait partie de ces codes mixtes, tels le camfranglais ou le francolof en Afrique, qui varient sensiblement d’un locuteur à l’autre.

    Mais qu’est-ce qu’il raconte, ce zievereir ? Pas une langue, mon bruxellois ? Qu’est-ce que moi je te cause alors ? Qu’est-ce que tu fais avec les Fables de Pitje Schramouille ? Les Flauwskes de Jef Kazak ? La Famille Kaekebroek ? Les marionnettes de Toone ? Et Le mariage de Mlle Beulemans, ça n’est pas du spek pour ton bec, peut...

    Lire la suite