Accueil Opinions Le 11h02

Pourquoi l’accord de la COP21 doit être contraignant

Qu’attendre ce cette COP21 ? On en a parlé avec notre envoyé spécial à Paris, Michel De Muelenaere.

Temps de lecture: 2 min

Plus de 150 chefs d’Etat ont commencé à arriver lundi près de Paris, pour une réunion hors norme consacrée à un enjeu colossal: la 21e conférence climatique de l’ONU, censée déboucher sur un accord historique contre un réchauffement planétaire aux impacts de plus en plus visibles.

Concernant l’objectif des deux degrés, nous n’avons pas la certitude qu’on ne puisse pas arriver. L’Organisation Météorologique Mondiale a dit récemment que le temps pressait mais qu’une action résolue de la part des États pourrait permettre de réduire l’augmentation de la température à ces deux degrés. Même si on franchit cette limite, il est extrêmement important de lutter contre les changements climatiques. L’action est indispensable et un accord est la forme d’action nécessaire.

Faut-il un accord contraignant  ?

L’important n’est pas véritablement un traité international particulier mais bien l’élément de contrainte de ce traité. Il faut que la lutte contre le changement climatique soit incluse dans les politiques nationales des États, comme une priorité. L’objectif est une prise de conscience.

Du côté belge, l’accord entre le Fédéral et les Régions porte sur deux points : le premier est la répartition des objectifs belges en matière d’engagement de réduction de la pollution. Le deuxième point est de savoir comment la Belgique va contribuer à l’effort financier des pays les plus développés pour aider les pays en voie de développement à se protéger des changements climatiques et à s’offrir un développement durable. Et c’est élément est crucial.

Que peut-on attendre de la Belgique ?

Tout le monde attend que Charles Michel explique comment la Belgique participera à l’effort. On cherchera un chiffre, une échéance dans le discours. Le stade des promesses est dépassé. Désormais, il est temps d’expliquer clairement ce que la Belgique va faire et comment elle va le faire.

Une conférence sur le climat réussie est une conférence qui aboutit à quelque chose, qui atteint ses objectifs. Il faut définir les objectifs et les outils pour y arriver. La responsabilité historique est celle des pays développés. Nous avons une dette envers les pays en voie de développement. Nos États doivent évoluer vers une nouvelle société affranchie des énergies fossiles. Une réflexion à long terme est indispensable.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une