Accueil Monde Proche-Orient

La société israélienne dans le déni de l’occupation

La répression sanglante infligée aux Palestiniens de Gaza ne provoque pas de graves remous en Israël. La société israélienne est conditionnée, expliquent plusieurs auteurs israéliens.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Face aux événements de la bande de Gaza, la société israélienne n’a pas montré d’indignation particulière, à l’exception de quelques rares critiques dans la presse. Soixante morts à Gaza, dont des enfants, des milliers de blessés, victimes des tireurs d’élite de « l’Armée de défense d’Israël », ce scénario ne semble pas beaucoup troubler une population depuis longtemps accoutumée aux scènes de violences et qui a accepté l’image déshumanisée qu’on lui présente des Palestiniens. Pire, en son sein, une petite minorité extrémiste se montre prompte à exprimer sa haine sur les réseaux sociaux.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs