Accueil Monde Union européenne

L’Allemagne prête à s’engager aux côtés de Paris contre Daesh

Berlin évoque la mobilisation de 1.200 soldats pour aider la France à frapper en Syrie.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

La France, « en guerre » depuis que des attentats revendiqués par Daesh ont frappé Paris au cœur, semble désormais pouvoir compter sur le soutien significatif de Berlin, dans sa quête d’appuis sollicités au titre de la solidarité entre Européens prévue par le Traité de Lisbonne (Le Soir des 17 et 18 novembre). Cette disposition (l’article 42.7 du traité) prévoit, qu’en cas d’agression armée sur le territoire d’un Etat membre, « les autres Etats membres lui doivent aide et assistance par tous les moyens en leur pouvoir, conformément à l’article 51 de la charte des Nations unies », celui qui permet le recours à la force. C’était la première fois qu’un pays de l’UE sollicitait ce mécanisme – plutôt que de faire appel à l’Otan.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Vaccins anti-covid: «Le fossé est trop grand, nous devons faire mieux, ensemble, rapidement. Mais comment?»

La réunion ministérielle entre l’UE et l’Union africaine, tenue mardi à Kigali, n’a pas permis de rapprocher les points de vue sur le front de l’inégalité criante pour l’accès aux vaccins contre le covid. Le partage est « beaucoup trop lent, beaucoup trop désorganisé », reconnaît Sophie Wilmès. Les Européens refusent toujours la levée des brevets.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs