Accueil Opinions Éditos

Israël flétrit encore son image à Gaza

Même des commentateurs militaires israéliens ont fustigé ce mardi l’ordre de tirer pour tuer donné à l’armée face aux manifestants palestiniens qui se pressaient à la frontière la veille. Les Gazaouis, sous le joug du Hamas, vivent dans une prison à ciel ouvert, sans avenir…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Les événements de Gaza soulèvent le cœur. Soixante Palestiniens tués par balles de guerre, des milliers blessés, certains à vie : la répression d’Israël a, une fois de plus, montré de ce pays une image flétrie ce 14 mai.

Y avait-il un danger pour l’Etat hébreu ? Une menace grave pour les soldats qui devaient le protéger ? Une fois n’est pas coutume en Israël, les commentateurs militaires du Haaretz (centre-gauche) et du Yediot Aharonot (droite) se trouvaient d’accord ce mardi pour estimer que, manipulés ou non par le mouvement islamiste Hamas, les manifestants des « Marches du Retour » étaient pour la plupart désarmés, ne représentant aucune menace sérieuse. Dans Yediot Aharonot, Alex Fishman cadrait sa critique : « Le gouvernement a indiqué à l’armée et à nos soldats la marche à suivre : tirer pour tuer ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Weissenberg André, mercredi 16 mai 2018, 14:59

    Je vous invite à relire ce qu'écrivait tout récemment Franz Olivier Giesbert du Point, il y a de cela qq semaines, à-propos des "mensonges qui deviennent des vérités", à force de les répéter. Il citait notamment, comme "l'un des mensonges les plus inouïs", celui qui concerne Israêl, "(...) qui "occuperait" une terre qui, de tout temps aurait été arabe. Une terre que les juifs auraient volée alors qu'au contraire ils l'ont habitée majoritairement pendant au moins trois millénaires". "Arabe, la Palestine? Le nom de palestine est un dérivé de Philistin, qui signifie "envahisseur" en hébreu. Il a été donné au pays des juifs par l'empereur Hadrien, qui entendait les punir (...) et a été maintenu jusqu'à la partition de1948, tamponnée par l'ONU. Les juifs ayant alors abandonné ce nom pour reprendre celui, originel, d'Israël, il fut récupéré dans les années 1950 par les Arabes, qui ont réussi une sorte de hold-up sémantique en faisant croire qu'ils étaient à eux seuls la Palestine." À mettre en parallèle avec les "révélations" concernant l'immonde imposteur qu'est Tariq Ramadan!

  • Posté par Lambert Denise, mercredi 16 mai 2018, 17:01

    Je vous invite à lire : la Déclaration Universelle des droits de l'Homme Les résolutions des Nations unies affirmant le droit au retour et les rapports publiés (fhttps://documents-dds-ny.un.org/doc/UNDOC/GEN/G17/337/56/PDF/G1733756.pdf?OpenElement) Les rapports sur la colonisation israélienne en Palestine (cf.fmep.org)

  • Posté par Pablos Gino, mercredi 16 mai 2018, 16:31

    Du grand n'importe quoi,on commence par s'inventer un dieu,puis on en devient son peuple élu et enfin cette histoire encore plus burlesque.Cher monsieur nous sommes tous de humains, partis un jour à pied du continent africain.il n'y a pas de terre promise,la terre appartient à ses habitants de n'importe qu'elle origine.Pour rappel qu'elle crédibilté apporter à Giesbert on sait trés bien que du sang juif coule dans ses veines et il suffit d'un seule goute de sang et peut importe les 99,9 de sang restant on prend en "general" fait et cause pour israel.

  • Posté par Pablos Gino, mercredi 16 mai 2018, 13:37

    Ca va paraitre cynique ce que je vais dire et ça l'est,mais ces crimes me réjouissent un peu.Nous avons envoyés des millions de juifs à la mort en 40/45, au non de la race ariene pour les allemands, au nom qu'ils ne confessaient pas notre réligion pour d'autres.Aujourd'hui ce sont eux qui ont les mêmes comportements,aussi racistes aussi rances, tout simplement pour s'accaparer le bien d'autrui.Finalement nous sommes sur un pied d'égalité,des pourris,s'ils avaient été allemands en 40/45 ou autres, ils auraient envoyé des millions de juifs à la l'abattoir.

  • Posté par Lambert Denise, mercredi 16 mai 2018, 11:42

    Le Hamas n'est pas à l'origine de cette marche. Qu'elle ait été récupérée par cette instance ne change rien au fait que cette population laissée pour compte, sans avenir, ne voit pas d'autre solution que la manifestation pour rappeler au monde qu'elle existe et qu'une solution doit être trouvée. Nous européens, sommes à la base de cette problématique. La place laissée libre par les Etats-Unis, résolument hors jeu suite à leur décision et leur parti pris est une occasion pour l'Europe de jouer un autre rôle que celui de bailleur de fonds (à perte dans certains cas vu qu'Israël ne se prive pas de détruire ce qui a été construit comme des écoles et autres infrastructures financées par l'Europe, la Belgique et autres). Des voix internes à Israël se font également entendre pour marquer leur désaccord. Il est important de les relayer. Pour rappel Edwin Samuel Montagu ministre britannique (et seul membre juif) s'était opposé à la déclaration Balfour car le sionisme entraînerait l'expulsion des autochtones de Palestine "Je suppose que cela signifie que les mahométans et les chrétiens devront faire place aux juifs et que ces derniers seront favorisés (...) que les Turcs et autres mahométans en Palestine seront considérés seront considérés comme étrangers (...) peut-être faudra-t-il aussi n'accorder la nationalité qu'après examen religieux" cf. Palestine. Un peuple, une colonisation. Le monde diplomatique, Manière de voir, N°157 février mars 2018,p10 L'Europe à l'époque trop heureuse de se débarrasser du problème doit œuvrer à une solution.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs