Accueil Société

Centre fermé: une prison, comme à la maison

Les première unités pour famille ouvriront dès juillet.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Les familles en situation irrégulière pourront de nouveau être enfermées. Le centre a été adapté aux besoins des enfants et à la vie familiale. Mais le dispositif fait hurler les associations qui avancent le dommage considérable qu’une détention cause aux mineurs. La proximité des bruyantes pistes de l’aéroport pourrait devenir un argument de libération.

1 Pourquoi enfermer les enfants ?

C’est un « retour en arrière inacceptable, dramatique révoltant », que dénoncent les associations d’aide aux étrangers et de protection de l’enfance. Ne manque plus que l’aval du Conseil d’Etat et quelques menus travaux avant l’ouverture, annoncée pour juillet, d’un centre fermé pour familles en situation irrégulière. La Belgique, condamnée trois fois par la Cour européenne des droits de l’homme n’avait plus placé d’enfant en détention depuis dix ans.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs