Accueil Monde

Le coup de colère de Netanyahou n’impressionne pas les Européens

Le gouvernement israélien a annoncé dimanche qu’il suspendait les contacts avec l’Union européenne sur le conflit palestino-israélien, en réponse à l’étiquetage, au sein de l’Union, des produits originaires des colonies israéliennes dans les Territoires occupés. L’UE réplique, ce lundi, qu’elle « continuera à travailler » sur le processus de paix.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Binyamin Netanyahou a réussi son coup. Il a en tout cas surpris les responsables de l’Union européenne (UE) en annonçant dimanche soir, quelques heures avant de s’envoler pour Paris où il participe à la Cop 21, qu’il ordonnait au ministère des Affaires étrangères de l’Etat hébreu « réévaluer l’implication de l’UE dans le processus de paix avec les Palestiniens ». Et de suspendre dans la foulée tous les contacts avec les différents organismes et les représentants européens.

Ce faisant, Netanyahou a voulu marquer de manière spectaculaire son mécontentement trois semaines après que la Commission européenne a autorisé l’étiquetage différencié des produits israéliens fabriqués dans les territoires occupés et commercialisés dans les vingt-huit Etats membres de l’UE.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs