Accueil Société

Les trafiquants choisissent la stratégie du danger maximal

La police de la route a pris en chasse une camionnette de passeurs ce jeudi. Le chauffeur a foncé sur la police. Les causes de la mort d’une passagère de 2 ans restent floues. Les réseaux kurdes sont réputés comme extrêmement dangereux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Une fillette de 2 ans, transportée dans une camionnette remplie de migrants, est décédée jeudi à l’issue d’une course-poursuite avec la police près de Mons. L’épisode tragique est significatif des pratiques extrêmement dangereuses des trafiquants.

Peu avant 3 heures du matin, jeudi, la police de la route prend en chasse une camionnette au comportement suspect. Lorsque les forces de l’ordre tentent de bloquer l’engin à hauteur de Maisières, dans le Hainaut, le chauffeur fonce sur les policiers qui ouvrent le feu. La camionnette s’arrête, sans que les tirs n’aient fait de victime. Dans la camionnette, une trentaine de personnes, toutes d’origine kurde : 26 adultes, trois enfants et un bébé mal en point. La fillette de 2 ans succombera dans l’ambulance.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs