Accueil

De l’héritier des Saxe-Cobourg à son homonyme roturier

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Un soir, sur ce même espace Flagey, un invité surprise : le prince Laurent quitte l’ancien paquebot de la RTBF dans lequel sont organisées cette semaine-là plusieurs sessions du concours Reine Elizabeth. Enfourchant un scooter rouge blinquant, il accepte de poser pour le photographe, décline la demande d’interview, slalome entre les fêtards, accélère avenue des Eperons d’Or.

A quelques dizaines de mètres de Laurent de Belgique, un autre Laurent. « De Charleroi », précise-t-il avec sobriété.

Ancien SDF, il travaille aujourd’hui comme jardinier pour le CPAS et quand il ne sème pas, plante ses pions près de l’arrêt du tram 81 : « Je suis arrivé dans le coin il y a deux ans, je crevais de faim. J’ai mis un jeu d’échec sur un banc, un mec est venu, on a joué quelques parties. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs