Accueil Monde France

La ligne à grande vitesse Bruxelles-Lille victime d’actes de sabotage

Des câbles de signalisation ont été volontairement incendiés. Le trafic reprend progressivement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Quatre actes de sabotage ont été commis la nuit de dimanche à lundi sur la ligne à grande vitesse (LGV) reliant Bruxelles et Lille, indique le parquet lundi en fin d’après-midi. Les faits se sont déroulés à hauteur du viaduc d’Arbre, dans l’entité d’Ath. Les deux voies sont à nouveau opérationnelles depuis 17h mais l’incident a encore des répercussions.

Quatre boîtiers électroniques situés le long du viaduc d’Arbre, le plus grand viaduc LGV d’Europe, ont été incendiés la nuit de dimanche à lundi vers 4 heures du matin. Ces boîtiers commandaient la signalisation, qui s’est immédiatement mise en sécurité. Les navetteurs n’ont donc pas été mis en danger.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs