Manifestation contre Francken et Jambon: important déploiement policier à Bruxelles

Une manifestation est organisée, ce vendredi, à Bruxelles, après le décès par balle d’une fillette lors d’une course-poursuite entre la police et des migrants. La manifestation est organisée par plusieurs associations, dont le MRAX (Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie) et le Ciré (Coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers).

250 manifestants réclament la démission de Theo Francken, secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, et de Jan Jambon, ministre de l’Intérieur, qu’ils estiment être les « responsables politiques et idéologiques de ce meurtre ». « Ce jeudi 17 mai 2018, Mawda, une petite fille de 3 ans d’origine kurde a été tuée par les balles de la police belge. Celle-ci ayant fait un usage totalement disproportionné de la force en ouvrant le feu de manière aveugle sur une camionnette transportant des migrants », expliquent les associations.

Les policiers, tous casqués, ont fermé l’accès à la rue Royale, à Bruxelles. Les manifestants ont qualifié les policiers d’« assassins ».

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Jean-Pierre et Luc Dardenne

    Pourquoi les films des frères Dardenne sont faits pour Cannes

  2. Le 4 août 1981, Reagan convoqua la presse à la roseraie de la Maison-Blanche...

    Quand décolla le «reaganisme»

  3. Le retour de Farage au cœur de l’échiquier politique britannique souligne l’exaspération du peuple du Leave devant l’impasse du Brexit.

    Brexit: le retour de Nigel Farage ou le spectre de 2014

  • Notre-Dame: la générosité ne garantit pas l’indulgence

    Dans 500 ans – si la planète est toujours là –, les visiteurs de la nouvelle cathédrale de Notre-Dame de Paris s’interrogeront sur l’identité de cette gargouille et de cette guivre à tête humaine qui orneront peut-être la partie restaurée du bâtiment : « Mais qui sont ces gens ? » On leur répondra : les donateurs de l’époque. Lorsque Notre-Dame a brûlé, deux hommes, François Pinault et Bernard Arnault, ont cassé leur tirelire pour permettre à ce monument de reprendre le cours de sa longue vie et au peuple de...

    Lire la suite