Accueil Sports

Viviani se rassure

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Depuis la Californie où il a savouré, dans la nuit de jeudi à vendredi, la deuxième victoire d’étape du Colombien Fernando Gaviria au sprint, Patrick Lefevere a eu le temps de s’apaiser par rapport à Elia Viviani (ph.), son Italien, recruté pour une bouchée de pain ou presque dans les coulisses de l’équipe Sky où il se morfondait. Provoqué par Bennett à deux reprises, le Transalpin s’est refait la cerise après avoir cédé à la panique, jeudi, à Imola. Le coureur de Quick Step ambitionne de ramener le maillot cyclamen à Rome. Sa troisième victoire, la première en Italie (les deux premières en Israël), l’a rassuré par rapport à cet objectif. Pour cela, il faudra survivre à la montagne, et donc aux délais appliqués par les commissaires de l’UCI en fonction de la moyenne calculée sur le vainqueur de l’étape. Un défi… global pour le gruppetto, qui n’aura jamais aussi bien porté son nom.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs