Accueil

Nadine Labaki pour Capharnaüm

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Pour, pour. Nadine Labaki est libanaise. Elle a monté un à un les échelons de Cannes. En 2005, elle a participé à la Résidence de la Cinéfondation pour l’écriture de son premier long Caramel, sélectionné deux ans plus tard à la Quinzaine des réalisateurs. En 2011, elle est à Un Certain regard avec Et maintenant on va où ? La voici aujourd’hui en compétition.

Son Capharnaüm, coproduit par la Belge Anne-Dominique Toussaint, est une Palme de cœur. Un film plein d’énergie et de révolte face à la dureté du monde. Un film pas totalement parfait, avec certaines maladresses mais plein d’un souffle romanesque qui nous fait passer au-dessus. Elle met en scène le désordre de la vie, quand on ne vit pas du bon côté, que la famille n’offre qu’un chaos face au chaos de la société.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs