Accueil Société

Un brouillard épais autour de la mort par balle de la réfugiée de 2 ans

La mort de Mawda a bien été causée par un tir qui l’a atteinte à la joue. La fillette de deux ans sera inhumée mercredi au cimetière des indigents de Jolimont.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Un épais brouillard continuait à peser, vendredi, sur les circonstances précises dans lesquelles une fillette irako-turque de 2 ans, Mawda, a perdu la vie dans la nuit de mercredi à jeudi, lors d’une course-poursuite impliquant 15 voitures de police lancées aux trousses, de Namur à Mons (70 km) sur l’autoroute E42, d’une camionnette Peugeot Boxer blanche dans laquelle étaient entassés 30 migrants, dont le frère âgé de 4 ans et les parents de la petite victime.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par De Meulemeester Paul , lundi 21 mai 2018, 10:09

    Comment arrêter un véhicule qui refuse d'obtempérer aux injonctions des policiers ? Pourquoi les Kurdes fuient-ils la Turquie ? Pays démocratique et membre de l'OTAN. Pourquoi ne pas demander l'asile en Belgique? Pourquois e laisser convaincre par des passeurs ? Mintenant encore une mort d'un enfant, cela nous émeut mais ne résout rien.

  • Posté par Fondu Philip, samedi 19 mai 2018, 18:37

    Une seule chose est certaine: le responsable à rechercher, à identifier, à écarter et à punir est celui qui a tiré sans aucune possibilité d'invoquer la légitime défense.

  • Posté par Georges Linda, samedi 19 mai 2018, 13:54

    Pas un mot de compassion pour cette petite fille qui n aura connu que la violence dans sa petite vie , pour cette mère qui aura vu son enfant agoniser de manière atroce dans ses bras. De la haine pour ces gens qui cherchent la paix pour eux et leurs enfants comme nous le ferions tous si nous nous trouvions dans la même situation. Aigreur, égoïsme et peur semblent gouverner notre pays.

  • Posté par Bernard Dropsy, samedi 19 mai 2018, 13:24

    Raymond Dubois . Vous vous trompez de cible, une fois de plus, ce sont vos amis les rapaces qui "importent" de la main-d'oeuvre quasi gratuite ! http://lepeuple.be/la-turquie-en-europe-bravo-et-merci-a-louis-michel/47769

  • Posté par Remi Baeyens, samedi 19 mai 2018, 12:43

    Quand on a rien à se reprocher, on obéit aux injonctions de la police. C'est donc bien des clandestins aidés par des passeurs (ONG très bien payée par des victimes et des 'bobos') Voilà ce qui arrive quand sous prétexte de critiquer les autorités, on justifier des actes criminels. Cette petite victime paye de sa vie le comportement criminel de ces passeurs.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs